De 1822 à 1940...

Carte de la Bessarabie au XIX siècle.

Bessarabie est l'ancien nom de la région située entre les fleuves Prut  et Dniestr, entre la Roumanie et l’Ukraine. Valorisée par les vignerons suisses de 1822 à 1940, la région est actuellement appelée la République de Moldavie, dont les parties sud et nord ont été rattachées à l’Ukraine pendant l’époque soviétique. 

Grâce au tsar russe Alexandre I-er, éduqué dans l’esprit fort libéral par son précepteur vaudois Frédéric César de la Harpe, en 1813 la loi impériale encourage la migration de meilleurs agriculteurs européens vers la Bessarabie. Les familles étant reconnues comme bons agriculteurs recevaient des terres et des facilités fiscales.

Ainsi, en 1822 les vignerons vaudois fondaient la colonie viticole de Chabag, village situé sur les rives du lac Liman, aux bord de la mer Noire. Le fondateur de la colonie Luis-Vincent Tardent, avec son épouse Uranie et sept enfants, en tête d’un groupe de 30 personnes avec 8 gros chars, sont partis de Vevey en juillet 1822 vers la terre promise de Bessarabie.

De Léman à Liman...

Le parcours effectué par le premier convoi en 1822. Musée Shabo, concept et réalisation Hugo Schaer.

Une histoire qui a eu lieu et qui a contribué pour le développement culturel et économique de l’ancienne Bessarabie tout au long de son existence de 1812 à 1944. A cette époque, la Bessarabie était recherchée aussi par d'autres migrants d'origine allemande, grecque, italienne, française, etc., qui ont vécu, travaillé et transmis leurs mœurs, aptitudes et connaissances aux générations suivantes. J’ai découvert cette histoire en Suisse en 2011 grâce au livre "Les vignerons suisses du Tsar" d'Olivier Grivat, car en Moldavie l'histoire enseignée estait differente à l'époque sovietique... A présent, la Bessarabie n'existe plus, cette ancienne région est partagée entre la Moldavie et l'Ukraine.

J’ai créé ce site de promotion de vins grâce à une forte inspiration par l’histoire des vignerons suisses du Tsar, ainsi qu'à ma passion par la culture du vin et de la vigne. Je vous invite donc à découvrir cette histoire exeptionnelle en dégustant les meilleurs crus que j’ai sélectionné, en hommage à cette émigration qui a apporté la culture et le savoir-faire européen dans les terres de Bessarabie. 

Merci de votre visite.

Bien cordialement,

I. Gherciu, oenologue